Zoom sur le métier de Maçon

Le maçon est l’une des personnes qui souffre le moins du chômage, même en temps de crise. Car même s’il n’y a pas de chantier de construction, le maçon peut avoir son pain quotidien en réparant des bâtis ou en conseillant des particuliers. C’est aussi l’un des rares métiers qui demandent autant le muscle que le cerveau….

maconnerie

Histoire du maçon

Le maçon est-il le métier le plus vieux du monde ? Personne ne pourrait répondre à cette question, tellement l’humanité et la maçonnerie s’entremêlent. La nécessité de se protéger a emmené très tôt l’homme à bâtir à partir de différents matériaux. Au XIIe siècle, avec l’expansion et l’essor du métier de maçon, les maçons s’associent en confréries et autres associations. Le maçon a toujours veillé sur le matériau à utiliser. Dès le XIXe siècle, le maçon maîtrise les différentes pierres naturelles ou artificielles, les enduits. De nos jours il faut avoir une bonne connaissance du béton, de la mécanisation, de la manière de travailler et les engins novateurs du métier.

En quoi consiste le métier

La maçonnerie est l’art de construire un édifice par le montage de divers matériaux élémentaires tous joints grâce à un mortier. Il existe deux types de maçonneries : la maçonnerie traditionnelle et industrielle. En ce qui concerne la maçonnerie traditionnelle, le maçon réalise le gros du travail : les fondations, les murs, les cloisons, les dalles s’il Ya un étage supplémentaire. Comme des Lego, il assemble briques, parpaings ou pierres avec des liants tel le ciment. Pour ce qui est de la construction industrielle, il doit manipuler la ferraille, faire des coffrages lesquels il coule du béton. Ici, il manipule beaucoup plus de matériaux. Seul ou en équipe sur les chantiers, le maçon travaille sur les échafaudages, les excavations ou les tranchées.
De nos jours beaucoup de maçons travaillent dans des chantiers et utilisent des engins spéciaux pour faciliter et fluidifier son travail.

La formation requise

Il existe plusieurs filières dans le métier de maçon. Il y a le maçon, le constructeur en béton armé du bâtiment, le constructeur en ouvrages d’art : il existe des CAP pour ces filières-là. Les écoles techniques et spécialisées proposent aussi des baccalauréats professionnels au métier de technicien du bâtiment ou des interventions sur le patrimoine bâti.
Cependant, comme dans tout type de travail qui demande la pratique, il est important de travailler dans les chantiers pour se faire rapidement la main et avoir une belle expertise. Avec le temps, le maçon parvient à avoir plus de responsabilités : chef d’équipe, chef de chantier, chef d’entreprise, etc.

Quelques maçons célèbres

Pour cerner tout le travail que réalisent les maçons, il est bon de prêter attention aux différentes œuvres architecturales présentes autour de soi. Bien qu’il soit difficile de retrouver des maçons célèbres, le génie des techniciens du bâtiment se dévoile souvent à l’allure des buildings et autres gratte-ciels. Les constructions du Qatar, par exemple, sont une démonstration du génie du maçon.

Si au tout début de leur vie professionnelle, les maçons semblent être pris au piège dans des travaux de forcenés, il est important de savoir qu’en multipliant les expériences, les maçons qualifiés peuvent réaliser à terme de beaux projets, d’ouvrages d’art dans les travaux publics, ou à la rénovation de bâtisses anciennes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *